Dernièrement, je discutais avec un entraîneur qui opère un gym qui ne lui appartient pas. Cet entraîneur me disait qu’il apprécie sa position d’employé parce qu’il est très bien payé et qu’il a des avantages sociaux très intéressants.

Il me disait qu’il était probablement mieux payé que la majorité des kinésiologues entrepreneurs qui ont un gym.

J’étais d’accord avec lui en lui disant que présentement, un pourcentage très élevé des kinésiologues ou propriétaires de gym ont des revenus et des conditions professionnelles inférieurs à sa situation.

Avoir un levier sur son temps et son énergie: pas si facile que ça quand on a un gym!

En fait, beaucoup d’entraîneurs et/ou kinésiologues qui sont propriétaires d’un gym veulent que leur gym augmente ses revenus pour pouvoir engager d’autres entraîneurs ou kinésiologues en les payant de façon intéressante et en ayant encore un bon profit. De cette façon, il vont pouvoir avoir une meilleure qualité de vie en ayant un levier sur leur temps et leur énergie pour pouvoir en consacrer davantage à leur vie personnelle.

Des réflexions à avoir concernant la croissance de son gym

Évidemment, quand une entreprise d’entraînement engage des entraîneurs, il y a toujours des réflexions à avoir comme:

  • Est-ce qu’on paye les entraîneurs aux heures facturables ou aux heures de présence au gym (supervision et gestion)?
  • Est-ce que les entraîneurs doivent participer aux efforts de marketing ou de vente?
  • Est-ce que je suis protégé du fait que des entraîneurs pourraient se sauver avec de la clientèle?
  • Est-ce que les membres de mon équipe sont bien formés et bien outillés pour faire leur travail?

Il y a d’autres réflexions à avoir mais ces réflexions reviennent souvent et ces réflexions viennent du fait que le propriétaire d’un gym ou d’une entreprise d’entraînement doit travailler sur son entreprise (comme un gestionnaire) et non seulement dans son entreprise (comme un opérateur). Michael Gerber a rendu cette phrase célèbre dans son livre E-Myth.

Le dilemme des propriétaires d’entreprises d’entraînement

La majorité des propriétaires de gyms et d’entreprises d’entraînement sont des passionnés de l’entraînement et donc ils adorent être sur le plancher et entraîner de la clientèle.

C’est indéniable que la passion est un pré-requis mais comme toute autre chose dans la vie, la passion peut se brûler avec le temps et l’usure…

Ces professionnels vont donc passer beaucoup de temps à entraîner leurs clients parce que c’est leur passion.

Ceci va faire en sorte qu’ils vont avoir moins de temps et d’énergie à travailler sur leur entreprise dans un rôle de gestionnaire et donc l’amélioration des procédures pour le marketing, les ventes et les opérations va ralentir ou stagner, tout comme l’efficacité et la rentabilité de l’entreprise.

L’inertie dans une entreprise d’entraînement comme un gym ou “Ce qui t’a amené ici ne t’amènera pas là-bas”

En entraînement, il y a un proverbe qui dit: “Ce qui t’a amené ici ne t’amènera pas là-bas.” Lorsqu’un gym spécialisé (préparation physique athlétique, crossfit, académie de jiu-jitsu), les frais fixes sont élevés et les revenus ne sont pas encore au rendez-vous.

Le propriétaire de l’entreprise doit donc très bien servir (entraîner) la clientèle pour qu’elle ait de bons résultats et pour que le bouche à oreille fasse le travail.

Éventuellement, l’entreprise va se sortir la tête de l’eau mais cette manière de fonctionner n’est pas “scalable”, c’est-à-dire que ça ne peut pas être multiplié beaucoup plus pour faire croître l’entreprise au détriment d’un manque de temps, d’énergie ou d’argent du propriétaire de l’entreprise.

C’est la raison pour laquelle le proverbe “ ce qui t’a amené ici ne t’amènera pas là-bas” qui est souvent une phrase qui est servie aux athlètes amateurs qui veulent devenir professionnels s’applique aussi aux entraîneurs-propriétaires de gyms.

Performer dans le sport comme en entreprise nécessite de s'ajuster. Ce que tu as fait dans le passé ne fonctionnera plus à un autre niveau et c'est la même chose pour les propriétaires de gyms

Des pistes de solutions à ce défi de croissance pour une entreprise d’entraînement

Pour en revenir à la discussion  que j’avais avec l’opérateur de gym qui a une position financière stable, le propriétaire de gym entrepreneur risque effectivement d’avoir une situation financière moins stable par contre, il a l’opportunité d’augmenter ses revenus de façon exponentielle.

Évidemment, cette opportunité nécessite des pré-requis dont:

  • Avoir l’ambition d’avoir des revenus et une stabilité financière intéressante en s’éloignant de la mentalité que de travailler dans le monde de l’entraînement est presqu’un vœu de pauvreté.
  • Être prêt à apprendre comment croître son entreprise en améliorant des éléments importants de son entreprise dont il n’est peut-être pas au courant.

Une règle importante à se souvenir pour les propriétaires d’entreprises d’entraînement

Beaucoup d’entraîneurs, de préparateurs physiques et de kinésiologues connaissent la règle popularisée par Malcom Gladwell dans son livre Les Prodigues qui énonce que: “Pour atteindre l’excellence, il faut 10 ans ou 10 000 heures dans un domaine”.

Éviter de répéter 10 fois une année d’expérience comme entraîneur et propriétaire de gym

Le hic est que de posséder un gym et de l’opérer de la même manière pendant 10 ans ne va pas améliorer l’efficacité du modèle d’affaires de l’entreprise.

Par contre, cette manière de faire risque d’améliorer la qualité du coaching de l’entraîneur ou des entraîneurs du gym s’ils font de la formation continue et s’ils évitent de répéter 10 fois une année d’expérience sans modifier des trucs pour s’améliorer.

Des résultats non-linéaires comme à l’entraînement

Le défi est que pour avoir un gym qui génère des revenus de façon exponentielle et qui permet au propriétaire de l’entreprise d’avoir une qualité de vie très intéressante, il faut étudier et avoir de l’expérience en marketing, ventes et opérations pendant 10 ans ou 10 000 heures pour  peaufiner son modèle d’affaires…

Et les résultats ne seront pas linéaires mais bien exponentiels en fonction des apprentissages et de leur application. 

Difficile ou impossible de porter les 2 chapeaux

La majorité des entraîneurs ou des propriétaires de gyms vont faire 10 ans ou 10 000 heures comme opérateurs (donner des services aux clients) ou comme gestionnaire qui travaille sur l’entreprise pour améliorer les procédures et le modèle d’affaires. 

Par contre, il est très difficile de faire 10 ans ou 10 000 heures avec les deux chapeaux.

La solution est donc de s’entourer avec des personnes complémentaires qui vont aider à atteindre ces résultats beaucoup plus rapidement en réduisant significativement la courbe d’apprentissage et d’expérience en prenant la responsabilité d’adresser les facteurs clés de performance pour améliorer la rentabilité et l’efficacité de l’entreprise d’entraînement avec des preuves concrètes de résultats.

Nicolas Roy qui fait une présentation dans un gym devant des entraîneurs